Vos contributions

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Vos contributions

31 Contributeurs
62 Contributions
  • Photo de Bernard Chapelet
    Bernard Chapelet

    1 : La place des mobilités

    2 : Les formes urbaines

    3 : La présence de la nature

    4 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    5 : La mixité des fonctions

    Nota/En préambule, je précise immédiatement que le classement obligatoire des 5 choix imposés ne représente absolument pas mes choix et vous prie de ne pas en tenir compte... merci

    M et MME CHAPELET Bernard

    7 Allée du séquoia

    44700 ORVAULT

    Tél 02.40.32.40.83

    Bernard.chapelet@free.fr

    le 22/07/2017

    Madame la Présidente,

    Dans le cadre de la concertation lancée pour mettre en place le Plan Local d’Urbanisme Métropolitain applicable aux 24 communes de l’agglomération nantaise, nous avons déjà préalablement apporté notre contribution, sur ce même site.

    Nous souhaitons compléter plus précisément notre contribution et nos souhaits en précisant bien notre désaccord sur une éventuelle autorisation de suppression, voire de déplacement, de la zone verte protégée (entourée en bleu sur le plan ci-dessous) située sur le terrain du château appartenant à Monsieur Xavier Le Cocq 

    Le maintien de ces zones vertes protégées ont déjà fait l’objet de précisions d’obligations de conservation lors du rendu du jugement du tribunal administratif en 2012 (extrait modification du PLU  octobre 2012 ci-dessous) 

    Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien apporter à la lecture de ce courrier et nous vous prions d’agréer, Madame La Présidente, l’expression de nos respectueux hommages

     

    Annie et Bernard CHAPELET

     

    Ci-dessous copie du plan cadastral reprenant les nouvelles divisions du terrain du château de la Cholière.

     

     

     

     

  • Photo de Bernard Chapelet
    Bernard Chapelet

    1 : La présence de la nature

    2 : Les formes urbaines

    3 : La place des mobilités

    4 : La mixité des fonctions

    5 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    nota/ dans un premier temps je précise que le classement obligatore des 5 priorités ne me convient pas - je suis obligé de passer par cette sélection mais je vous prie de ne pas en tenir compte

    ----------------------------------

    Madame La Présidente

    NANTES METROPOLE

    P.L.U.M

    44923 NANTES CEDEX 9

    le 14/07/2017              

    Madame la Présidente,

    La parcelle du terrain du château de la Cholière a fait récemment l’objet d’une division en 6 parcelles permettant la construction de 5 maisons individuelles en plus du château.

    Lors des autorisations de construire, de nombreux arbres dont certains centenaires ont été supoprimés - les zones vertes protégées et à conserver, telle que la modification du PLU en octobre 2012 le précisait, ont été maintenues.

    Propriétaire de la parcelle de terrain CK7 située 7 allée du séquoia à Orvault, nous demandons que les zones vertes protégées définies en vert sur le plan ci-dessous soient maintenues telles qu’elles le sont actuellement.

    Nous nous opposons à la suppression ou au déplacement de celles-ci  pouvant favoriser de nouvelles constructions ou tous autres projets et je compte sur votre attention et votre bienveillance afin de maintenir à ce site remarquable son environnement vert et boisé tant apprécié des Orvaltais qui en en fait, depuis de nombreuses années, le but de leurs promenades familiales.

    Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien apporter à la lecture de ce courrier et nous vous prions d’agréer, Madame La Présidente, l’expression de nos respectueux hommages

    Annie et Bernard CHAPELET

  • Photo de Association Vivre choliére
    Association Vivre choliére

    1 : La présence de la nature

    2 : Les formes urbaines

    3 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    4 : La place des mobilités

    5 : La mixité des fonctions

    Nota/ Dans un premier temps nous avons été obligés de faire un classement des priorités mais ce classement n'est absolument pas significatif de nos souhaits - nous demandons donc à ce que celui ci ne soit pas pris en compte-

    ci dessous copie de notre courrier adressé à madame La Présidente de nantes Métropole

    Bien cordialelement

    Orvault, le 12/06/2017

     

    Madame la Présidente

    Dans le cadre de la concertation lancée pour mettre en place le Plan Local d’Urbanisme Métropolitain applicable aux 24 communes de l’agglomération nantaise, l’association Vivre Cholière souhaitait vous apporter sa contribution et rappeler sa vigilance et ses inquiétudes sur le devenir de nos quartiers.

    Elle souhaite acter par la présente, son souhait de voir, nos élus, respecter leurs engagements.

    Nous rappelons donc les remarques et les souhaits (maintes fois exprimés) et dernièrement rappelés par courrier du 12/11/2015 lors de l’Enquête publique sur le projet de modification du Plan Local d'Urbanisme d'Orvault (courrier adressé à l’attention de Monsieur Claude HENRY, Commissaire-enquêteur -  Pôle de proximité Erdre et Cens - 37 boulevard Einstein   - Nantes).

    Quartier Cholière

    1. Patrimoine et petit patrimoine

    Nous demandons :

    • Le maintien des zones déjà définies en UBbp des quartiers Cholière et Morlière 
    • La préservation des zones UBbp situées sur :

    - le terrain du château de la Cholière ;

    - les terrains limitrophes et alentours (avec bâtiments existants protégés) et le respect des obligations liées à la protection des bâtiments existants sur ces terrains.

    • s’agissant des "cônes de Visibilité", que soit étendues les restrictions des hauteurs des constructions (épannelage à 7 m maximum) sur le secteur du château de la Cholière, soit sur les rues de la Baronnière (dans sa totalité) et d’Armen et sur les allées du Séquoia, de la Futaie et des Cèdres, telles que déjà définies en partie basse de la rue de la Baronnière

    …. Et en rappel, le maintien de la protection dont jouit le château de la Cholière – aujourd’hui en protection communale "Patrimoine".

    1. Protéger et mettre en valeur le patrimoine végétal et paysager

    La "levée" des protections sur les espaces boisés dans le voisinage du château de la Cholière ont entraîné depuis 2011-2012, la coupe de nombreux arbres centenaires et remarquables.

    NOUS DEMANDONS :

    • Le maintien des protections des zones vertes existantes protégées et à consever et donc l’affirmation du principe de non constructibilité sur les terrains privés et publics, avec maintien des obligations actuelles (interdiction de couper ou de construire, le moratoire d’implantation de routes et de sorties, etc.).
    • Le maintien de l’obligation de planter un arbre pour 100 m². Cette mesure nous apparaît essentielle à la préservation de notre habitat et celle de la faune qui y niche ou nidifie. Nous réaffirmons par la présente notre détermination à nous opposer à l’abandon de cette mesure.
    • Le maintien des zones NN interdisant toute construction sur les  parcelles CK12, 401, 358, 373 et 374

    Nous rappelons que, suite à une procédure engagée auprès du tribunal administratif par l’ancien propriétaire du château de la Cholière (Monsieur Donarier), ces parcelles ont été partiellement classées en NN par une modification du PLU d’Orvault en octobre 2012.

    Rappel de la modification du PLU d’octobre 2012 : il est également proposé de passer le reste des parcelles sous POS de 1979 et 1988 en zone NA et NAa, en zone NN du PLU, afin de préserver le Parc et le Château. Le zonage NN correspond à une zone de protection d’espaces naturels d’intérêt paysager et/ou écologique.

    • La protection et le maintien des arbres existants dans le quartier du Château de la Cholière.
    • La surveillance du respect des clauses notées sur les autorisations de construire car trop de nouveaux propriétaires ne respectent pas ces directives.
    • Pour pallier le non-respect des directives établies par les services municipaux sur les permis de construire, nous demandons que ceux-ci ne se bornent plus à préciser la nature des obligations (maintien ou interdiction de supprimer les arbres et les espaces verts), mais qu’ils précisent les pénalités applicables en cas de manquement, celles-ci devant être suffisamment dissuasives pour que ces directive soient respectées par les propriétaires de terrains.
    • Le maintien et la protection de la zone d’habitations entourant la propriété du château de la Cholière, qui constitue un des rares "poumons verts" encore existant de notre commune proche de la ville.
    • La conservation des chemins piétonniers qui quadrillent nos quartiers, en rappelant l’attrait qu’ils représentent pour de nombreux Orvaltais qui les empruntent quotidiennement, faisant de ces lieux de promenade des espaces de rencontres et de convivialité, participant à l’esprit de village.

    Nous demandons le maintien des chemins piétonniers existants et de toutes les zones vertes adjacentes du quartier du château de la Cholière.

    • Le maintien des protections des espaces verts boisés appartenant à la commune
    • Parcelle espace vert boisé - Allée du château reliant l’allée du Séquoia au rond-point Trédégar
    • Parcelle espace vert  boisé - entre l’allée du Séquoia et l’allée de la Futaie
    • Parcelle espace vert boisé - entre l’allée des Cèdres, l’avenue de la Cholière et le rond-point Trédégar
    • Parcelle espace vert boisé - entre la rue d’Armen et la rue des Colibris
    • Parcelle espace vert boisé en bas de l’allée de la Futaie
    • Parcelle espace vert boisé à l’entrée de l’allée de la Futaie

    Nous attirons également l’attention sur les deux arbres remarquables (de type séquoia) qui se trouvent entre la rue A. Péccot et la rue de Solay…

    Nous vous souhaitons une bonne réception de ce courrier, et nous vous prions d’agréer, Madame La Présidente, l’expression de nos respectueux hommages.

  • Photo de Association Vivre choliére
    Association Vivre choliére

    1 : La présence de la nature

    2 : Les formes urbaines

    3 : La place des mobilités

    4 : La mixité des fonctions

    5 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

                                     

    Orvault, le 12/06/2017

    Madame La Présidente NANTES METROPOLE P.L.U.M

    44923 NANTES CEDEX 9

    Madame la Présidente

    Dans le cadre de la concertation lancée pour mettre en place le Plan Local d’Urbanisme Métropolitain applicable aux 24 communes de l’agglomération nantaise, l’association Vivre Cholière souhaitait vous apporter sa contribution et rappeler sa vigilance et ses inquiétudes sur le devenir de nos quartiers.

    Elle souhaite acter par la présente, son souhait de voir, nos élus, respecter leurs engagements.

    Nous rappelons donc les remarques et les souhaits (maintes fois exprimés) et dernièrement rappelés par courrier du 12/11/2015 lors de l’Enquête publique sur le projet de modification du Plan Local d'Urbanisme d'Orvault (courrier adressé à l’attention de Monsieur Claude HENRY, Commissaire-enquêteur -  Pôle de proximité Erdre et Cens - 37 boulevard Einstein   - Nantes).

     

    Quartier Cholière

    1. Patrimoine et petit patrimoine

     

    Nous demandons :

    • Le maintien des zones déjà définies en UBbp des quartiers Cholière et Morlière 
    • La préservation des zones UBbp situées sur :

    - le terrain du château de la Cholière ;

    - les terrains limitrophes et alentours (avec bâtiments existants protégés) et le respect des obligations liées à la protection des bâtiments existants sur ces terrains.

    • s’agissant des "cônes de Visibilité", que soit étendues les restrictions des hauteurs des constructions (épannelage à 7 m maximum) sur le secteur du château de la Cholière, soit sur les rues de la Baronnière (dans sa totalité) et d’Armen et sur les allées du Séquoia, de la Futaie et des Cèdres, telles que déjà définies en partie basse de la rue de la Baronnière

    …. Et en rappel, le maintien de la protection dont jouit le château de la Cholière – aujourd’hui en protection communale "Patrimoine".

    1. Protéger et mettre en valeur le patrimoine végétal et paysager

    La "levée" des protections sur les espaces boisés dans le voisinage du château de la Cholière ont entraîné depuis 2011-2012, la coupe de nombreux arbres centenaires et remarquables.

    NOUS DEMANDONS :

    • Le maintien des protections des zones vertes existantes protégées et à consever et donc l’affirmation du principe de non constructibilité sur les terrains privés et publics, avec maintien des obligations actuelles (interdiction de couper ou de construire, le moratoire d’implantation de routes et de sorties, etc.).
    • Le maintien de l’obligation de planter un arbre pour 100 m². Cette mesure nous apparaît essentielle à la préservation de notre habitat et celle de la faune qui y niche ou nidifie. Nous réaffirmons par la présente notre détermination à nous opposer à l’abandon de cette mesure.
    • Le maintien des zones NN interdisant toute construction sur les  parcelles CK12, 401, 358, 373 et 374

    Nous rappelons que, suite à une procédure engagée auprès du tribunal administratif par l’ancien propriétaire du château de la Cholière (Monsieur Donarier), ces parcelles ont été partiellement classées en NN par une modification du PLU d’Orvault en octobre 2012.

    Rappel de la modification du PLU d’octobre 2012 : il est également proposé de passer le reste des parcelles sous POS de 1979 et 1988 en zone NA et NAa, en zone NN du PLU, afin de préserver le Parc et le Château. Le zonage NN correspond à une zone de protection d’espaces naturels d’intérêt paysager et/ou écologique.

    • La protection et le maintien des arbres existants dans le quartier du Château de la Cholière.
    • La surveillance du respect des clauses notées sur les autorisations de construire car trop de nouveaux propriétaires ne respectent pas ces directives.
    • Pour pallier le non-respect des directives établies par les services municipaux sur les permis de construire, nous demandons que ceux-ci ne se bornent plus à préciser la nature des obligations (maintien ou interdiction de supprimer les arbres et les espaces verts), mais qu’ils précisent les pénalités applicables en cas de manquement, celles-ci devant être suffisamment dissuasives pour que ces directives soient respectées par les propriétaires de terrains.
    • Le maintien et la protection de la zone d’habitations entourant la propriété du château de la Cholière, qui constitue un des rares "poumons verts" encore existant de notre commune proche de la ville.
    • La conservation des chemins piétonniers qui quadrillent nos quartiers, en rappelant l’attrait qu’ils représentent pour de nombreux Orvaltais qui les empruntent quotidiennement, faisant de ces lieux de promenade des espaces de rencontres et de convivialité, participant à l’esprit de village.

    Nous demandons le maintien des chemins piétonniers existants et de toutes les zones vertes adjacentes du quartier du château de la Cholière.

    • Le maintien des protections des espaces verts boisés appartenant à la commune
    • Parcelle espace vert boisé - Allée du château reliant l’allée du Séquoia au rond-point Trédégar
    • Parcelle espace vert  boisé - entre l’allée du Séquoia et l’allée de la Futaie
    • Parcelle espace vert boisé - entre l’allée des Cèdres, l’avenue de la Cholière et le rond-point Trédégar
    • Parcelle espace vert boisé - entre la rue d’Armen et la rue des Colibris
    • Parcelle espace vert boisé en bas de l’allée de la Futaie
    • Parcelle espace vert boisé à l’entrée de l’allée de la Futaie

    Nous attirons également l’attention sur les deux arbres remarquables (de type séquoia) qui se trouvent entre la rue A. Péccot et la rue de Solay…

    Nous vous souhaitons une bonne réception de ce courrier, et nous vous prions d’agréer, Madame La Présidente, l’expression de nos respectueux hommages.

     

  • Photo de Lea Robert
    Lea Robert

    1 : La présence de la nature

    2 : La mixité des fonctions

    3 : Les formes urbaines

    4 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    5 : La place des mobilités

  • Photo de David Leaurant
    David Leaurant

    1 : La mixité des fonctions

    2 : Les formes urbaines

    3 : La place des mobilités

    4 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    5 : La présence de la nature

    Densifier pour allier l'offre de logement et l'espace vert urbain. Continuer à développer les voies de circulation alternatives tout en libérant la circulation des voitures pour ne pas "contredire" l'amélioration des espaces de vie public par des artères saturées.

  • Photo de Alexis Gonce
    Alexis Gonce

    1 : La présence de la nature

    2 : La place des mobilités

    3 : Les formes urbaines

    4 : La mixité des fonctions

    5 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

  • Photo de Alexis Gonce
    Alexis Gonce

    1 : La présence de la nature

    2 : Les formes urbaines

    3 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    4 : La place des mobilités

    5 : La mixité des fonctions

  • Photo de Alexis Gonce
    Alexis Gonce

    1 : La présence de la nature

    2 : La mixité des fonctions

    3 : La place des mobilités

    4 : Les formes urbaines

    5 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

  • Photo de Olivier Hubert
    Olivier Hubert

    1 : La présence de la nature

    2 : La place des mobilités

    3 : La transformation du parcellaire et du bâti existant

    4 : La mixité des fonctions

    5 : Les formes urbaines

Ressources

Contribuer sur les 3 sites

Vous avez pu donner votre avis sur la priorisation des objectifs réglementaires des différents sites: 

 logo_hameau.png  Site de hameau
  logo_residentielle.png Site à dominante résidentielle
logo_developpement.png Site à fort potentiel de développement

Retrouver les contributions de la phase PADD Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre